vendredi 10 janvier 2020

Rolle et Le Salève

Je voulais essayer un nouveau déco à Bugnaux/Rolle, plus orienté SO que SSE pour l'autre. 2 objectifs: voir si ça passe et ... ben voler quoi... thermique quoi...
Objectif 1: ça passe...un peu juste. Objectif 2: manqué. Encore trop de vent, je n'ai pas réussi à enrouler correctement. Donc remonter à pied, et... vengeance!
Je fonce au Salève où j'anticipe que cela baissera et sera sympa. C'était le cas, mais ça manquait d'un peu de soleil. Vu Reynald, Ludo, K-leb, Phi Lippe, et aussi d'autres, bien sûr. Un peu plus d'une heure de vol, et ça m'a suffi. Dépassé La Tour, retour, quelques atterros, et voilà!

K-leb les pieds dans les arbres... gaffe à ta cheville!

Après 3' de vol vers Rolle. Un beau nuage et du gradient! mais trop peu de hauteur et du vent
le déco, au pied du pylône
vue du déco

Phi Lippe

Ludo?


mercredi 8 janvier 2020

Charmey: 6 runs de touches...

...sur leur nouveau parcours piqueté. Sympa, même sans ski. Mais attention! Les 2 derniers avec vent de cul et dégueulant, pas de neige mais de grosses mottes gelées avec des plaques de glaces, si tu te torches ou que tu touches fort, ça peut faire mal! J'ai souvent posé et couru pour redécoller, ça le fait bien. Mais foiré 2 fois quand même, cela demande un re-décollage pas évident avec les conditions du moment. 2 runs avec ma Mentor, 4 avec ma Skin1/18. Sympa cette petite voile. J'ai aimé.
En compagnie de Philip deBeauxZairs dont la présence était un plaisir inattendu.
Merci à Gruyères-Parapente et Marc Pugin.
34CHF : 6 runs = 5,666667 le vol 😄

Philip, surprise, cool
en tout petit, LaMouette à raz les mottes
oups... pardon... c'était pas voulu, celle-la😇

concours photo: Mathieu à Lally (lala)
Serena aux Pléiades O
Philip... en l'air je crois









samedi 4 janvier 2020

Une Dôle capricieuse. Là j'ai bien foiré le choix.

C’était bouché tout l’après-midi, avec un vent parfait. Après 2 cafés au pied des installations, à 14 heures, Michael se décide pour le Salève, et moi pour faire quelques courses aux Rousses. Arrivé au supermarché, la webcam de la Dôle montre que c’est ensoleillé. Comme j’ai quitté Michael il y a cinq minutes seulement, je l'appelle et on se retrouve cinq minutes après ensemble sur le télésiège. Arrivée en haut, grand soleil, mais plus un pet d'air. On attend au soleil 20 minutes. Le brouillard remonte, la visibilité disparaît, et le vent revient, parfait. On attend une heure, mais désespérés on redescend en télésiège. Il est 15h30 (on s'était pourtant dit qu'on persévérerait jusqu'à 16h00). Je vais faire quelques commissions, Mic va boire un vin chaud. En sortant à 16h00, grand soleil au sommet et presque plus de nuages, même en bas. Je me décide à remonter illico car la force du vent est encore bonne. Sur le télésiège je reçois un message de Michael qui me dit que ça forcit. Je consulte la balise, effectivement! et en plus le vent devient nord nord-ouest comme prévu. Je me dis que ça pourra encore aller. Le temps que je déballe mon matériel le vent est passé N.E. Le décollage fut difficile et le plouf efficace. 
Capricieuse cette Dôle!!💩💩💩😡😡😡
Apparemment, plusieurs ont fait un meilleur choix aujourd'hui!

le parapentiste déprimé portant le poids du monde sur ses épaules
à 12h00, purée de pois jusqu'en bas (départ télésiège)


14h00 génial ce soleil! mais pas de vent

le brouillard remonte. Arc-en-ciel blanc (?)



Remonté à 16h00, plouf. Vent plus bon

le creux de 14h00
un peu de gonflage dans le nuage...

jeudi 2 janvier 2020

Le Pont plutôt bon

Et avec la visite des 2 compères du Salève qui ont enfin quitté leur Magic Cailloux. Les ancêtres du Blog de parapente, j'ai nommé K-leb et BBB, Stéphane et Luca. Avec aussi Manoé le local, puis plusieurs membres du CVLD: Sébastien, Mathieu, Morgan (et Gabrielle et leur petit Georges nouveau-né), Andrea. Puis encore quelques autres.
Mezzo turbulent au début, ça s'est amélioré en fin d'aprème.


Lac d'huile... c'est pas encore prêt. On s'occupe
au parking on croise K-Leb et Luca BBB

Le secret pour voler en début de session, c'était de monter au déco de la forêt

Gabrielle Vallat et son petit Georges
Aïe, le Shérif vient m'engueuler, avec son comparse qui n'a pas l'air commode...
Ah non, pas si méchant, en fait




K-Leb est surpris par une bourrasque. Heureusement pas trop de mal, mais une cheville douloureuse tout de même
Andrea. Derrière, Morgan vole







mardi 31 décembre 2019

La Dôle coquine...

Certains seront déçus, rien de grivois dans le texte ci-dessous. Un pic piégeur entre 10h00 et 11h00 nous a attiré sur notre mont préféré, mais à peine arrivé au sommet, ça coupe!

j'attends un bon moment, comme d'hab, quoi. Les copains Ruru et Mic arrivent. On n'y croit plus trop. Mic et moi faisons un plouf à touches pour tuer le temps avant de remonter. Le vent est bon, en force, pas en orientation. NE! Et ça ne bouge plus. Mic pressé d'aller acheter des huîtres décolle en Est, espérant passer par le col de Porte pour poser à sa voiture au départ du télésiège (au NO).

Mais ça coule grave, et il doit se poser sous le chalet des Apprentis. J'avoue qu'on a quand même bien rigolé en l'imaginant pester (il était pressé). Ruru, rendu attentif au piège... tombe dedans. Mouaaaarf, je me marre à nouveau. Pas grave, ils ont le physique! Je courre le long de l'arête NE ne décollant pas mieux qu'un Albatros (au sol! les décos et atterros de cette merveille du vol à plume sont une cata). Profitant d'une bosse je décolle de 50cm et bascule direct sous le vent, à gauche. Ça le fait très bien. Pas une turbulence. Quelques touches et je pose 4' après avec une pensée émue (😆) pour mes 2 camarades qui doivent remonter à pied, puis redescendre... à pied aussi ou en télésiège.



Le pic piégeur

du monde au sommet

la Grande Solitude du parapentiste qui attend le vent
Mic. Donc le plan c'était de passer à gauche...

...mais là... c'est raté!